• Pierre-André Milhit, La garde-barrière dit que l'amour arrive à l'heure

    Le deuxième livre publié par Pierre-André Milhit aux éditions d'autre part, après son excellent L'Inventaire des lunes, porte un titre superbe : La garde-barrière dit que l'amour arrive à l'heure.

    Toute la force de ce recueil de poèmes résulte d'une tension entre une forme fixe et une fantaisie infinie.

    Forme fixe : chaque poème est construit selon le même modèle. Il comprend onze vers répartis en un sizain, un quatrain et un monostiche. Celui-ci, enfin, est formé d'une phrase dont le verbe est systématiquement dire, conjugué de différentes manières.

    Fantaisie infinie : le texte est un inventaire, pour reprendre quelque chose du titre du premier recueil de Milhit. Le poète explore le monde et lance un regard curieux, vif, sur une réalité qui défile.

    Son appétit et son bonheur de voir sont communicatifs. On savoure ce répertoire, cette collection d'images des formes du monde, dites dans une langue savoureuse, sans pathos, pleine de trouvailles et parfois farceuse.

    Le premier poème :

     

    un bout du mystère
    dévoilé sous le poirier
    un rire clair
    un vin des dimanches
    de l'amour
    dans du papier qui brille

    et la question centrale
    où je me situe ce jour
    parmi les miens
    dans l'espace et le temps

    ils disent qu'ils m'aiment



    Pierre-André Milhit, La garde-barrière dit que l'amour arrive à l'heure, Editions d'autre part


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :