• Bilan de la dégustation

    Les meilleurs vins, à mon avis :
    Dans les blancs, l'arvine, très typée. Un cépage valaisan d'origine, bouquet d'agrumes et touche salée en finale. Le païen, un savagnin blanc (celui qui donne le fameux Vin Jaune du Jura), senteurs de citron vert et de noix. Et bien sûr, le fendant. Rien à voir avec ce qu'on vend au rabais dans les supermarchés à un prix plus bas que la moralité du Marquis de Sade. Le chasselas (c'est le nom du cépage) prend très fort le terroir. Ici, c'est celui d'Ollon en Valais, près de Sierre, la région la plus ensoleillée de Suisse. Tilleul et minéralité.
    Dans les rouges : la dôle, assemblage pinot noir et gamay, très ouverte cette année (petits fruits épicés et légers tanins). La Violine, un assemblage propre à Emery (cornalin, humagne rouge, diolinoir, pinot noir).
    On conclura sans tergiverser par un surmaturé d'arvine, de païen et de johannisberg, appelé Perle d'or. Un régal en vin de dessert, avec du foie gras ou des fromages bleus...
    (Mais les autres vins sont aussi très bons. C'est chez Georges Emery, Plat de Valençon 20, 3978 Flanthey: georges.emery@freesurf.ch) 

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :