• Anarchisme de droite

    Il y a donc eu un petit débat sur ce blog concernant l'anarchisme de droite. Qui semble bel et bien exister. Merci à Joël (et aux autres intervenants). Je me posais la question. Mais on a des caractéristiques tout à fait cohérentes. Qui résultent effectivement des travaux de François Richard, et ont été semble-t-il exposées dans un ouvrage Que sais-je (que je n'ai pas lu). Mes sources internet sont ici et ici
    Quelles sont donc ces caractéristiques ?Roger Nimier serait un anarchiste de droite
    1) 
    La haine des intellectuels. Impuissants, conformistes, menteurs, à la solde du pouvoir, etc.
    2) La haine de la démocratie. Du quantitatif. Du peuple. Du conformisme des foules. On prône au contraire les valeurs aristocratiques traditionnelles de la France, notamment l'honneur, le devoir et la fidélité.
    3) La révolte. Elle est un devoir. Révolte contre les institutions républicaines, la morale des bien pensants, les idéologies dominantes.
    Là-dessus, Wikipédia se demande quand même si « ce courant, avec toutes les contradictions et les incohérences qu'il présente, peut oui ou non revendiquer l'appellation d'anarchisme ».  Et répond qu'« une grande partie des anarchistes ont déjà répondu par la négative ».
    D'où, je suppose, le petit débat dont je parlais plus haut. 


  • Commentaires

    1
    Cosmic Dancer
    Vendredi 20 Avril 2007 à 09:24
    Zut.
    Alors je ne suis pas anarchiste de droite.
    2
    Vendredi 20 Avril 2007 à 10:20
    pas mieux
    Bon deja anarchiste, j'ai du mal, mais de droite...:)
    3
    Vendredi 20 Avril 2007 à 10:33
    D'ailleurs,
    ils sont tous au Puy du fou…
    4
    Hasta luego
    Vendredi 20 Avril 2007 à 15:38
    Dirigé
    Vous les présentez sous un aspect qui ne donne pas envie d'en être. La haine de ceci, de cela, la révolte brute. Vous les dévalorisez, en fait. ESt-ce que ce n'est pas idéologique, votre position?
    5
    Vendredi 20 Avril 2007 à 16:14
    Idéologique?
    Tout ce que je sais du sujet venant des références que je donne, je ne fais que résumer ce que j'ai appris, Hasta luego. Peut-être mal, on peut bien en convenir. Et je veux bien reconnaître que la manière de s'exprimer n'est jamais innocente. Pourtant, je n'entendais pas prendre position (et il me semble que je ne l'ai pas fait) mais simplement donner une définition.
    6
    Jean Romain
    Vendredi 20 Avril 2007 à 18:52
    Anarchisme
    Le moins d'Etat, voire le plus d'Etat du tout, se double d'une confiance en un autre régulateur. Les libéraux font confiance au marché, les anarchistes, à la société. Or le résultat de l'anarchisme politique a été, historiquement, catastrophique : il a aboutit en Espagne à l'avènement du franquisme. Il existe un autre anarchisme, morale ou artistique, auquel fait peut-être référemce mon contradicteur de l'autre post, mais cet anarchisme-là est anecdotique. Seul l'anarchisme politique compte, et il est à droite.
    7
    Vendredi 20 Avril 2007 à 19:01
    Etiquettes
    Les anarchistes de droite sont à la politique ce que les verbes du 3e groupe sont à la grammaire.
    8
    a.cane
    Vendredi 20 Avril 2007 à 22:36
    exemple
    Pourrait-on avoir un exemple d'un anarchiste de droite qui compte ou a compté en politique? Juste comme ça...
    9
    C.C.
    Samedi 21 Avril 2007 à 00:57
    Exemples ?
    En voilà un (e) qui a tout compris !
    10
    jean Romain
    Samedi 21 Avril 2007 à 07:49
    De droite
    On en trouve autour des mouvances du Cercle Proudhon ainsi que de ce qui est convenu depuis Sternhell d’appeler la droite révolutionnaire. Au Japon, on pense à Osugi Sakae. Plus proche de nous, des anarchistes comme Georges Valois, Emile Janvion, Georges Paul ou Pataud ; des syndicalistes révolutionnaires comme Hubert Lagardelle, Edouard Berth, proches des libertaires et antimilitaristes comme Gustave Hervé ou Jean Allemane ; ou des théoriciens comme Georges Sorel (qui n’est pas seulement anarchiste, il est vrai).
    11
    a.cane
    Samedi 21 Avril 2007 à 10:37
    Anarchistes?
    Je ne connaissais pas tous ces anarchistes qui sont vos références, Jean Romain. Lagardelle, ministre du Travail sous le régime de Vichy dans le gouvernement Pierre Laval. Georges Valois, fondateur du premier mouvement fasciste non italien, le Faisceau. Edouard Berth évoluant constamment du bolchévisme à l’Action française. Gustave Hervé fondateur du Francisme fasciste et qui a appelé Pétain au pouvoir. Quand au Cercle Proudhon, il était présidé par Maurras.
    12
    Samedi 21 Avril 2007 à 11:26
    Proudhon
    Je ne connaissais pas ce cercle Proudhon que l'on peut effectivement qualifier de "droite". On pense généralement que Proudhon était un homme de gauche... eh bien cela mérite d'être regardé de plus près. . Déjà que je trouvais l'axe droite-gauche, avec son unique dimension, beaucoup trop simpliste pour être sérieux si en plus la droite (de l'axe) tourne en cercle, ou va t-on?
    13
    Georges Bertrand
    Samedi 21 Avril 2007 à 11:44
    Manipulation
    Non, Joel, Proudhon était bien un homme de gauche, mais il n'est pas responsable des récupérations et autres manipulations qui sont faites de son oeuvre. Pour vous convaincre de sa position, résolument anti-royaliste et anti-fasciste (bien sûr, c'est un anachronisme, le terme n'existant pas à l'époque), je note cette citation de lui, qui condamne absolument et à l'avance ce fameux Cercle Proudhon, et l'autre récupération faite de son nom par les séides de Mussolini, à travers Sorel : « La plus désastreuse combinaison qui puisse se former serait celle qui réunirait le socialisme avec l’absolutisme. »
    14
    Samedi 21 Avril 2007 à 14:15
    Ultramontain
    Pas si simple, sur WIKI à propos de Proudhon ultramontain: "Amnistié en 1860, il revient en France mais renonce à son parti et à son passé et s'oriente vers l'ultramontanisme. La même année, le gouvernement vaudois lance un concours sur l'impôt. À la demande du conseiller d'État Louis-Henri Delarageaz, Proudhon y participe et remporte un premier accessit de 1000 francs, sans attribution de premier prix. Ce travail est publié à titre posthume en 1866 sous le titre "Théorie de l'impôt"... . . . C'est sans doute plus complexe que ce que j'en comprends mais c'est un peu bizarre. En tous cas il a beaucoup écrit donc sans doute des choses contradictoires comme nous tous.
    15
    Samedi 21 Avril 2007 à 17:47
    Bel et bien anarchistes
    Oui, on est consterné de voir combien "la propagande par le fait" a conduit l'anarchisme politique à l'échec, donc à se méfier de plus en plus du peuple, à mépriser les masses et, prônant l'individualisme à tout va, il a dérivé vers une droite souvent musclée. Alors on peut bien hausser les épaules en affirmant que ce ne sont pas de "vrais" anarchistes, mais ils ont tous biberonné à l'erreur qui consiste à croire que l'antagonisme entre l'Etat et la Société était irréconciliable.
    16
    Cane
    Samedi 21 Avril 2007 à 20:30
    Oui, mais lesquels?
    Ce que vous dites, jean Romain, est très-juste. Mais vous parlez justement de ces fameux "anarchistes de droites". Ils méprisent les foules, le peuple, les intellectuels (et c'est la base de leur antisémitisme, car ils catégorisent les Juifs comme intellos avec de liens forts entre eux et constituant un pouvoir) et ça les mène malheureusement directement au fascisme.
    17
    Vendredi 12 Octobre 2007 à 20:46
    Bêtise crasse
    L'antisémitisme... bien entendu... saviez-vous que de nombreux écrivains ayant eu une forte influence sur Nimier ou Blondin... des gens comme Joseph de Maistre, Bernanos, Bloy... étaient des PHILOSÉMITES !
    18
    Vendredi 12 Octobre 2007 à 20:50
    Bêtise crasse
    Et autre chose aussi... une des influences importante de Maurras fut PROUDHON ! Et d'ailleurs... en matière d'antisémitisme les théoriciens anarchistes pourraient donner des leçons à Hitler en personne. Bordel ! Relisez, DANS LE TEXTE, non dans les citations qui vous arrangent, relisez Proudhon, Bakounine, Élisée Réclus... et le livre le plus antisémite qui soit, écrit par un juif, Karl Marx, le bien nommé "La Question Juive"...
    19
    Sins We Can't Absolv
    Mercredi 6 Février 2008 à 16:22
    Hum...
    Oui certains anarchistes étaient antisémites ; il faut cependant ne pas omettre qu'à l'époque, l'antisémitisme était à peu près aussi répandu en France que ne l'est actuellement le libéralisme, et qu'il touchait TOUS les courants de pensée politiques. Ensuite, les "anarchistes" de droite ne sont pas anarchistes à partir du moment où ils défendent un État minimal, ça, c'est du libéralisme. Enfin, l'influence de "l'anarchisme" de droite sur le mouvement politique est proche de zéro. Quant à dire que l'anarchisme espagnol a conduit au franquisme, c'est aussi intelligent que de dire que le Front Populaire a mené Pétain au pouvoir...
    20
    Mardi 2 Juin 2009 à 05:38
    anarchie
    Les anarchistes de droite ce sont le genre de mec qui manifestent en faveur de sarkozy, ils sont limite hitlérien mais ils ne le disent pas. un slogan qu'ils peuvent sortir: "les manouches à la douche", ces gens sont des aristocrates qui pensent que la violence policiere ne doit pas avoir de limite d'ou l'appelation d'anarchie, c'est une organisation tel les ss,sans réellement d'état mais surtout un chef (aujourd'hui sarko).
    21
    Mardi 2 Juin 2009 à 05:42
    anarchie
    En gros ce sont des connards de racistes qui veulent atteindre à la liberté d'expression, de circuler etc...ils n'ont rien d'anarchistes
    22
    albator
    Mardi 3 Novembre 2009 à 08:15
    L'anarchie dernier rempart de la cilivation elle même
    L'anarchisme de droite conduit au libéralisme économique et par les conditions du chaos qu'il crée ne peut être qu'un terreau idéale pour un futur capitalisme d'etat de type sovietique, quand à l'anarchisme de gauche celui ci en ayant une foi aveugle en l'homme ne peut qu'engendrer de futures guerres de clans de type mafieux (ou féodales) ne pouvant également aboutir qu' à la création d'un etat absolutiste résultant des guerres hégominiques entre ces mêmes clans mafieux. la solution n'est donc ni politique, économique ou culturelle mais principalement l'eveil de notre perception sensorielle du monde qui nous entoure aujourd'hui soumis à la dictature de la pensée et à son empire.
    23
    gabrielflorian
    Jeudi 11 Février 2010 à 09:49
    Anarchiste de droite, anarchiste de droite... est ce que j'ai une gueule d'anarchiste de droite???
    C'est pas beau d'être grossier, ciboire à merde (c'est pour Aurel ca, j'aime bien son discours à ce quidam). L'antisémitisme, il faudrait le reléguer une bonne fois pour toute dans les livres d'Histoire. et ne pas l'oublier pour autant, c'est vrai... et faire en sorte que les "VRAIS anarchistes " et les VRAIS gauchos", braves gens par excellence (comme ils se pensent) n'en fassent pas leurs choux gras (faut dire qu'ils manquent d'imagination, alors ils reprennent les vieux "trucs") . Je suis heureux de voir cet engouement pour l'histoire. Continuez vos leçons, bande de tontons (j'le suis peut-être Tonton?? va savoir, et qu'est que ça peut bien vous foutre d'ailleurs). Ce matin, j'ai pris grand plaisir à aplatir un connard, tendance gauche (je suis certain pour la tendance gauche sinon y'aurait pas de mérite si mérite il y a) (gentiement, pas de coups de pompes ni mandales... une gueulante plutôt qu'autre chose) qui refusait de payer correctement le cireur qui venait de lui faire ses pompes. C'est un exemple..léger j'en conviens mais la journée commence à peine). Je veux dire que les livres "d'histoire" j'en avale, certes, mais j'agis à mon rythme , au quotidien, dans ma vie..; qui est ce qu'elle est...et je me reconnais dans les "valeurs" pour employer un vocabulaire d'étudiants Sciences Po, de ce que vous souhaitez étouffer dans une boîte et que vous appelez anarchisme de droite. Il n'y pas de haine comme certains (que j'ai lus) veulent le faire entendre mais l'intention affichée de ne pas se faire coincer entre une droite (choisissez le qualificatif) et une gauche (idem pour le qualificatif). et inutile de me répondre bande de cons.. mais vous le ferez.... les cons ça ose tout...
    24
    AD
    Mardi 2 Mars 2010 à 20:51
    .
    anarchiste de pacotille votre mouvement est inutile car il vous faudrait changer des choses immuable pour qu'il puisse ètre appliqué a l'échelle mondiale autant se tourné vers le nihilisme pour tout recommencé a zéros la vous aurriez vos chance
    25
    AD
    Mardi 2 Mars 2010 à 20:51
    o
    anarchiste de pacotille votre mouvement est inutile car il vous faudrait changer des choses immuable pour qu\'il puisse ètre appliqué a l\'échelle mondiale autant se tourné vers le nihilisme pour tout recommencé a zéros la vous aurriez vos chance
    26
    Saigneur
    Mardi 7 Septembre 2010 à 18:27
    Changez les chôses, on vous regarde!
    gabrielflorian, Un vrai plaisir de chasser les références aux "anarchistes de droite", dans ce que tu écris. Pour les autres, "ce qui s'énonce bien s'énonce clairement", vos théories creuses conçues sur des concepts abscons et incompréhensibles ne vous mènent qu'à voir le monde en binaire. Libéralisme, capitalisme, libertaire... vos mots sonnent creux. Ils peuvent signifier tellement de choses que vous n'y comprenez plus rien vous-même. "le pluriel ne vaut rien à l'homme et sitôt qu'on est plus de quat' on est une bande de cons" Demandez-vous pourquoi aucun anarchiste de droite n'a accepté de bonne grâce d'être classé comme tel. MORT AUX CONS!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :