• Une pieuvre dans la tête, par Pascal Dessaint

     Un polar à Toulouse. Il y a des maris qui disparaissent, un commissaire qui observe les oiseaux, un inspecteur dont le frère a une pieuvre dans la tête. Un tueur en série, qui est en fait une femme, Proserpine, laquelle comme son nom l'indique (Perséphone) a passablement à voir avec la mythologie.
    C'est ce livre, Une pieuvre dans la tête, qui a fait connaître Pascal Dessaint comme auteur de romans noirs.  Il l'a publié d'abord dans une petite maison d'édition, L'Incertain, en 94. Ça a été repris en 2000 par Rivages/Noir où Dessaint a émigré. Une promotion méritée.
    Dans Une pieuvre..., il fait montre d'une écriture personnelle, maîtrisée, de fantaisie dans les faits et la narration. Certains chapitres par exemple racontés à la première personne du singulier, les autres par un observateur omniscient.
    Et il a un superbe personnage principal. La ville de Toulouse. (On a envie d'y aller...)

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :