• Santé

    Cendrars.jpgRégime de Blaise Cendrars à La Redonne, dans le Midi. Nous sommes en 1927.
    Le matin, il se promène et observe les bateaux. Arrive midi. Il mange à l'auberge du village.
    « Les fromages, les fruits étaient quelconques, mais le café était bon et la blanche de la maison râpeuse, juste comme je l'aime. J'arrosais mes repas de deux, trois bouteilles de ce fameux vin d'Ensuès que l'on ne récoltera bientôt plus, les vignes en balcon dans les rochers environnants étant trop difficiles d'accès et trop pénibles à travailler, vin riche que je ne puis comparer qu'au vin de Samos tant par son goût fruité que par sa bonté en alcool, et je me levais de table chargé comme une cartouche de dynamite. »
    C'est l'après-midi. Il s'agit de jouer au boules et le perdant paie la tournée: « … le soir, j'avais bu mes quarante, j'avais bu mes soixante verres de pastisse avec tous ces bon bougres, selon le nombre de parties que j'avais faites dans mon après-midi et le nombre de tournées de politesse que les uns ou les autres m'avaient rendues. »
    Enfin, il faut rentrer.
    «... je remontais le soir au « château, chargé d'un diner froid et d'autant de bouteilles de vin que je pouvais en fourrer dan mon havresac... J'allais, je venais j'entrais dans la cuisine, j'en ressortais, je faisais le tour de la maison, je revenais m'installer sur la terrasse, je débouchais une bouteille, je bourrais ma pipe, je cassais lentement la croûte. »

    Rappel:

    La consommation à risque est définie selon les critères suivants :

    Hommes (<65 ans):


    > 14 verres par semaine ou



    > 4 verres par occasion

                                                  Centre de Traitement en Alcoologie.

    Santé!


    Cemdrars, L'homme foudroyé, Folio


  • Commentaires

    1
    PIERRE
    Vendredi 15 Mai 2009 à 14:06
    cendrars
    Même en retranchant quelques verres dus à la tendance naturelle de Cendrars à l'affabulation, cela reste faramineux ... Cela prouve une fois de plus combien notre époque est mesquine et faite pour des nains même pas juchés sur des épaules de géant ...
    2
    MarieB
    Vendredi 15 Mai 2009 à 21:15
    dynamite
    "Chargé comme une cartouche de dynamite"... Jolie expression!
    3
    marinette
    Samedi 16 Mai 2009 à 20:07
    la bonté du vin
    La bonté du vin en alcool, c'est aussi une jolie trouvaille! Sacré Blaise
    4
    Dimanche 17 Mai 2009 à 10:30
    En France
    les centres de traitement ambulatoire de l'alcoolisme indique que celui-ci commence à 3 doses d'alcool par jour, 1 verre de bière=1 pastis=1 petit whisky, et en Suisse, si je comprends bien, c'est 4. La santé serait-elle culturelle ? http://anthropia.blogg.org
    5
    jmo
    Lundi 18 Mai 2009 à 09:10
    santé
    Morbleu, quelle santé, ce Blaise! Mais quand donc écrivait-il, ce grand poète des sensations vraies? La nuit? Quand les estaminets étaient fermés?!
    6
    Lundi 18 Mai 2009 à 09:16
    écrire
    Dans cette période de plusieurs mois à la Redonne, il avoue avoir écrit en tout et pour tout 3 lignes. Il y avait manifestement d'autres périodes où son régime et son programme étaient différents.
    7
    Lundi 18 Mai 2009 à 09:27
    Cendrars
    Bravo pour l'entretien du mythe de l'artiste bourré! Lisez aussi Malcolm Lowry à ce sujet. Jim Harrison se tient bien aussi. A part ça, n'oubliez pas le facteur poids! http://www.etudiants.ch/etudiant.jj.misc.TestAlcool
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :