• Salope de pluie, par Bastien Fournier

    Simon est entre deux. Entre sa femme et son père. Entre son envie d'écrire et son devoir d'être ambitieux. Bastien Fournier par Michael AbbetSon père, personnage cultivé, puissant, dominant, le somme de finir une thèse et de tenir la promesse qu'il lui a faite de devenir professeur d'université. Sa femme, harpiste talentueuse, se détache de lui au fil de ses tournées et concerts et se console avec un violoncelliste.
    Simon enseigne un peu dans un lycée, fantasme sur une élève qui ne s'intéresse pas à lui, va coucher avec la fille d'en face, une prostituée lectrice de poésie. Il habite à Sion, parcourt la ville et affronte la pluie, une figure de son cafard ou de son désespoir.
    Je raconte linéairement quelque chose de fragmenté. La méthode de Bastien Fournier est elliptique. Une scène ici, une autre là, et le lecteur reconstitue l'ensemble. Des scènes d'ambiance principalement. Tout ça suit une esthétique que l'auteur expose littéralement : « Ne pas dire : il est en colère, mais : sur son visage, les traits saillent, les maxillaires et les tempes gonflent. » Montrer, ne pas expliquer.
    Le résultat est réussi. Talentueux. Plein de promesses. Bastien Fournier est encore un jeune auteur, mais il a un avenir et une œuvre probable.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :