• Premier manifeste du surréalisme, par André Breton

    Après quelques considérations générales , il est peut-être intéressant de parler plus en détail du premier Manifeste du surréalisme, paru en 1924. C'est vrai, le texte m'a fasciné, par l'ouverture qu'il propose, et à cause de mon incapacité foncière, il faut l'avouer, à comprendre ce qu'est exactement cette ouverture.
    Le Manifeste était à l'origine destiné à devenir une préface à Poisson soluble, un recueil de textes automatiques. Les spécialistes qui l'ont analysé y recencent plusieurs moments d'écriture amalgamés. Par exemple, Élisabeth Kennel-Renaud qui y compte 9 éléments (ma source est wikipédia).
    Ça commence en tout cas par un hommage à l'imagination et ça se finit par l'apologie d'une attitude non-conformiste, en passant par le procès du roman réaliste, l'appel à l'émerveillement, la définition des principes de l'écriture automatique, et surtout une fameuse définition du surréalisme.
            André Masson, le chantier de dédale
    Je cite Breton:
    « SURRÉALISME, n. m. Automatisme psychique pur, par lequel on se propose d'exprimer, soit verbalement, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée. Dictée de la pensée, en l'absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale.
    - Encycl. Philos. Le surréalisme repose sur la croyance à la réalité supérieure de certaines formes d'associations négligées jusqu'à lui, à la toute-puissance du rêve, au jeu désintéressé de la pensée. Il tend à ruiner définitivement tous les autres mécanismes psychiques et à se substituer à eux dans la résolution des principaux problèmes de la vie. »
    Plusieurs expériences avaient mené à ça. Les sommeils hypnotiques tentés par Breton et Crevel pour libérer le discours de l'inconscient. Et bien sûr le récit de rêve et l'écriture automatique.
    Ceci dit, et malgré la définition citée, ce qu'est le surréalisme, après ce manifeste, reste passablement vague pour moi.
    Ça le sera toujours mais on verra que ça se précise un peu dans le second manifeste. (Ce sera pour un autre jour).

    André Breton, Manifestes du surréalisme, Idées, Gallimard


  • Commentaires

    1
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 19:01
    Spiegelgasse eins
    C'est vrai le 2d manifeste apporte un éclairage plus substantiel que le 1er. Ce qui m'a toujours fasciné c'est le rapport ou le non rapport avec dada, né en 1916 à Zurich à lépoque où Tzara fréquentait la cabaret Voltaire. A mon point de vue, dada était avant tout non-conformiste alors que, l'histoire le prouve, on a dû finir par se rendre à l'évidence que le surréalisme (dont tout le monde s'est peu ou prou détaché à plus ou moins long terme: Aragon, Supervielle, etc.) devenait assez conformiste au fil du temps et malgré ses initiateurs. Quant à Tzara, mort en 63 je crois, il ne ressemblait plus en rien à ce qu'il était en 1916 à Zurich ni même en 1923 ou 24 à Paris!
    2
    marinette
    Vendredi 12 Septembre 2008 à 07:41
    souvenir
    La première fois que j'ai entendu parler du surréalisme, c'était à l'école secondaire. Notre prof de français nous avais cité cette phrase de je sais plus qui et que je cite de mémoire, sans wiki, donc c'est surement pas exact: "Le surréalisme c'est la rencontre d'une machine à coudre et d'une cafetière sur une table d'opération". J'avais trouvé ça super rigolo! Mais il parait que Breton était un con.
    3
    alain
    Vendredi 12 Septembre 2008 à 09:06
    beau comme
    Très exactement: "Beau comme la rencontre fortuite sur une table de dissection d’une machine à coudre et d’un parapluie." Une citation de Lautréamont, référence absolue de Breton, tirés des Chants de Maldoror.Quant à Breton, il se prenait en tout cas très au sérieux.
    4
    formacolor
    Samedi 22 Août 2009 à 16:11
    Est ce exact
    Bonjour est-ce exact qu'andré BRETN a dit au peintre MASSON, à propos de la toile les 4 éléments: c'est l'oeuvre qu'il me faut ! formacolor créateur artistique / arts plastiques Travail visible sous : GOOGLE "formacolor" (créateur artistique) ou "revue mensuelle corsica" blogs formacolor Merci
    5
    ab
    Samedi 22 Août 2009 à 21:06
    exact?
    Ne sais pas. Qui peut nous renseigner?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :