• Mon beau navire, par Anne Wiazemski

    Certains s'en souviennent peut-être, j'avais bien aimé, Canines, d'Anne Viazemski. Une bonne raison pour lire ses autres livres. Mais Anne WiazemskiMon beau navire m'a déçu..
    C'est un récit d'adolescence et une traversée en bateau. Rien à dire contre ces sujets qui pourraient avoir leurs charmes si la manière de les traiter n'était pas un peu prévue. .
    La fillette qui fait le voyage chaque année devient cette fois plus ou moins amoureuse du beau lieutenant, un gentil marin qu'elle avait envie de retrouver. C'est qu'elle a grandi. Une copine de son âge noue avec elle une relation légèrement ambiguë. Sa mère finit sans doute dans le lit du capitaine. Et la vie ennuyeuse et ritualisée sur ces gros paquebots s'écoule....
    Anne Viazemski a tendance à utiliser avec système la focalisation interne, dirigée comme un gros projecteur dans la tête de son héroïne. Sans vouloir expliquer, analyser, elle montre, relate, veut nous faire éprouver peut-être ce que la fille ressent. .
    Comme le roman est à la troisième personne, il s'y surajoute les ombres que la narratrice, adulte sagace, pose derrière les scènes qu'elle décrit. Il existe ainsi un petit relent de danger ou de mystère parce que nous devinons et développons les implicites glissés un peu partout. .
    L'innocence de l'héroïne nous semble peut-être frôler ainsi quelques dangers. Ça crée une tension. Petite. Pas suffisante à mon goût pour relever cette histoire plutôt fade et me donner envie de la terminer...

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :