• Mme de Warens à Vevey

    Mme de Warens

    La biographie de Madame de Warens par Anne Noschis commence par toutes sortes de détails intéressants qui concernent la vie quotidienne à Vevey dans les premières années du XVIIIème siècle.

    On se retrouve avec celle qui est encore Françoise-Louise de la Tour du Pil (née le 31 mars 16991) dans ce qu'Anne Noschis appelle « le deuxième cercle ». Dans le premier, on a tout ce qui touche au pouvoir direct, géré, rappelons-le, par Berne, qui occupe le canton de Vaud depuis 1536 et y place un bailli. Le deuxième est constitué par la petite noblesse vaudoise, tentée par le piétisme, doctrine où la piété personnelle prend le pas sur l'orthodoxie doctrinale. C'est aussi une manière de résister à Berne. Le troisième cercle, c'est le peuple, qui, maltraité partout, se fiche de savoir qui le dirige.

    Le livre de Noschis fourmille de détails sur ce deuxième cercle et sa manière de vivre : comment s'y organise la vie domestique, quels sont les ustensiles de cuisine, les aliments consommés, les menus, comment on s'y habille, ce qu'on y fait, etc.

    Ceci, c'est avant que Françoise-Louise ne quitte Vevey et son mari, ne se réfugie dans les Etats de Savoie, n'abjure le protestantisme et ne rencontre celui qui la rendra mondialement célèbre : Rousseau. On y reviendra.

     

    Anne Noschis, Madame de Warens,  Editions de L'Aire


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :