• Maîtres et soumis

    "Ils demeurèrent, l'espace d'un instant, tous les deux immobiles, leurs silhouettes se découpant sur un crépuscule désormais éternel: l'un avec son plateau baissé, l'air heureux et obéissant de tout son être disposé à rester jusqu'à son dernier souffle un nain soumis; l'autre pensif, comme s'il venait tout juste de découvrir, enfin, que son penchant pour l'écriture l'avait en réalité enchaîné pour la vie au plus noble, mais également au plus implacable des maîtres."

                                                                             Enrique Villa-Matas
                                                                                      Imposture


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :