• Lettre d'amour d'Arrabal, au Théâtre des Amis

    Hier au théâtre. Une suite de la soirée de samedi chez Daniel et Diana. Daniel cuisine très bien et nous avons bu des vins magnifiques. Notamment un Amarone 97 grandiose, bien charpenté. Un vin de la région du Valpolicella Classico, sur les coteaux de Marano, à l'ouest de la Vénétie. (« La vendange est rigoureusement triée et les grappes sont mises à sécher sur des claies en bois, jusqu'au mois de février (à la façon du vin de paille du Jura). Les vins sont ensuite vinifiés (pressurage et fermentation). L'élevage est effectué dans des barriques de chêne pendant une durée pouvant aller jusqu'à 24 mois » Voir ici.)
    Et là, après l'Amarone, Daniel et Diana nous convainquent d'aller voir Lettre d'amour de Fernando Arrabal le lendemain à 17 heures. Une bonne manière de franchir ce cap du dimanche soir, toujours un peu délicat, en le passant dans le petit écrin rouge du Théâtre des Amis.
    Décor : la scène inclinée recouverte d'un drapeau espagnol parsemé de douilles, au centre un trou dans lequel est assise la mère devant un autel baroque dédié à son fils. Des références au franquisme et à l'histoire personnelle d'Arrabal, né en 32. Son père a été arrêté pour raisons politiques en 36, sur dénonciation de sa femme semble-t-il, condamné à mort, puis sa peine commuée en travaux forcés. Il s'échappe en 41 et disparaît à jamais. Fernando est élevé par sa mère, dans un amour total fusionnel qui efface le père.
    Mais un jour, il découvre l'histoire de ce géniteur emprisonné. C'est un traumatisme ineffaçable. Il ne cesse de s'interroger sur sa mère et de rechercher le disparu (voir son site http://www.arrabal.org/).
    Ces éléments composent Lettre d'amour. C'est très prenant. Lucide, violent, presque effrayant. La force du texte, bien sûr, mais aussi la simplicité du dispositif scénique, l'impressionnante Lise Ramu qui incarne la mère et la musique de José Barrense-Dias qui joue de la guitare et tient par fragments le rôle du fils.
    (Jusqu'au 7 février. Place du temple 8 - 1227 Carouge Tél.: 022 342 28 74)


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :