• L'enfant secret, par Jean-Michel Olivier

    Qu'est-ce qu'il faut, pour faire un bon livre ? Un bon sujet ? Une adéquation de l'auteur avec son propos ? Une implication ? Une écriture ? Un angle thématique original ?
    Il y a tout ça dans L'enfant secret de Jean-Michel Olivier. Un récit qui raconte la vie et la trajectoire des quatre grands-parents de l'auteur. Ça se passe dans deux pays. D'un côté la Suisse, plus particulièrement Nyon, avec un couple qui tient une auberge, dont la femme se recycle ensuite dans la couture des abat-jours et le mari dans une usine d'allumettes où il subit un accident de travail qui le rend invalide. Ce mari dont la passion est de marcher dans la campagne, toujours muni de son jean-michel olivierappareil photo qu'il utilise un peu au hasard : il est presque aveugle.
    De l'autre côté, l'Italie, avec une orpheline qui est la collègue de James Joyce à l'école Berlitz et un Autrichien italianisé après le changement de  nationalité de Trieste, qui devient un photographe officiel de Mussolini, puis un de ses proches.
    La grande histoire dans la petite. Et les photos des deux côtés. Elles constituent une aide à l'écriture, puisque c'est en les scrutant que le narrateur construit son récit, en une suite de flashs ou de courtes scènes. Avec une économie de moyens dans la langue qui est une réussite.
    Un livre couronné par le prestigieux Prix Dentan. On trouvera la laudatio que Jean Kaempfer en a faite et la réponse de Jean-Michel Olivier ici.

  • Commentaires

    1
    phil
    Mercredi 28 Février 2007 à 11:28
    Il revient
    Mussolini: des émissionsde télé, des badges et tout ça. Et on oublie que c'était une crapule et qu'il a fait une guerre dégueulasse ne Abyssinie.
    2
    Jeudi 1er Mars 2007 à 09:19
    Mussolini
    Jean-Michel Olivier ne cautionne pas du tout Mussolini. Au contraire, il démonte la construction du personnage. Il montre comment une image virile, quasiment divinisée du duce a été construite grâce à la photographie. Une image vouée à la vénération. Qui ne correspondait pas à la réalité de l'homme.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :