• RTS2, Entre les lignes

    Une émission de Jean-Marie Félix
    de 11h00 à 12h00
    rediffusion le dimanche de 11h00 à 12h00

    mardi 18 mars 2014

    Alain Bagnoud: "Le lynx", "Passer", "Comme un bois flotté dans une baie venteuse"
    Alain Bagnoud [Augustin Rebetez - DR]

    Alain Bagnoud [Augustin Rebetez - DR]

    Encore et toujours, Alain Bagnoud puise son inspiration dans les replis de sa mémoire…

    Il publie trois textes en rafale. Qu’ils soient fictionnels, introspectifs ou poétiques, tous ont germé dans la terre rocailleuse de son enfance.



    Aux "Editions d'autre part", Alain Bagnoud publie Comme un bois
    flotté dans une baie venteuse
    , une série de portraits qu'il présente
    lui-même comme une "rhapsodie biographique". Du mythique guitariste
    Rory Gallagher à Fréhel en passant par ses grands-parents maternels,
    Agnès et Ernest Bonvin, ou le tatoué bariolé qu'est le critique Etienne
    Dumont, il propose une dizaine de croquis réunissant des personnages légendaires, anonymes, voire carrément oubliés. A y regarder de
    plus près, on s'aperçoit que, suivant comment on les oriente,
    ces petites pièces disparates fonctionnent comme un miroir
    où se distingue la silhouette d'Alain Bagnoud.

    Dans la collection "L'Aire bleue" des éditions de l'Aire, l’auteur
    propose une "réécriture complète" d'un roman paru en 2003,
    La proie du lynx, devenu plus sobrement aujourd'hui Le lynx.

    Dans la collection "Les cahiers poétiques" des éditions 
    genevoises "Le Miel de l'Ours", il publie enfin un recueil
    de poèmes en prose intitulé Passer.
     
    Valaisan d'origine, Alain Bagnoud enseigne et vit à Genève.
    Depuis 1989, il a publié sept romans, un essai et divers
    textes poétiques et autobiographiques, principalement
    aux Editions de l'Aire.

     

    Par Marlène Métrailler
    Lectures : Pierre-Isaïe Duc
    A lire : Alain Bagnoud
    Le lynx, Editions de l’Aire
    Passer, Editions Le Miel de l’Ours, collection "Les cahiers poétiques"
    Comme un bois flotté dans une baie venteuse, éditions d’autre part


    votre commentaire
  • Avis aux amoureux des lettres valaisannes.

    Le Conseil de la Fondation Henri & Marcelle Gaspoz remettra son prix annuel de littérature à Virgile Elias Gehrig (Pitteloud) à la maison d'école de Veyras le vendredi 14 mars 2013 à 17 h. Puis apéritif.

    Henri Gaspoz a connu Rilke, dont il a été l'homme à tout faire. Il a créé ce prix en hommage au grand poète que l'on voit sur la photo ci-contre. Pour tout savoir sur la fondation, cliquer ici.

    Et pour tout savoir sur  Virgile Elias Gehrig, cliquez ici.


    votre commentaire
  • La librairie le Parnasse

     

    a le plaisir de vous convier

     

    mercredi 26 février à 19 heures

     

    à une rencontre avec

     

     

    Alain Bagnoud

     

    à l’occasion de la parution de

     

    Comme un bois flotté dans une baie venteuse éditions d’autre part

     

    Passer Editions le Miel de l’Ours

     

    Le lynx Editions de l’Aire

     

    Lecture par le comédien Cyril Kaiser

     

    La rencontre sera suivie d’un apéritif.

     

    **************************************************

    Librairie le Parnasse

    6, rue de la Terrassière

    1207 Genève

    Tél. 022 736 27 26   -    Fax 022 736 27 90


    votre commentaire
  • Jeudi 20 février au "Lo Pirlo", à St-Luc (VS)

    Alain Bagnoud

    invité par l'association "Entre mots et notes"

    signe son dernier livre

    Le Lynx (Editions de L'Aire)

    (de 17 à 19 h)


    votre commentaire
  • Début de mon livre, Comme un bois flotté dans une baie venteuse, à paraître aux editions d'autre part fin février 2014:

    Ce que c'était, à quinze ans, dans un village entouré de vignes, d'entendre la guitare de cet Irlandais ! 1974. Sur des cassettes enregistrées par un ami qui y avait inscrit au feutre indélébile les initiales R.G., il y avait tout ce qui pouvait me frapper : de l'énergie, de la révolte, de la fureur, du désespoir. Un appel à descendre en soi, quelque chose qui cisaillait, qui voulait la rupture, donnait la certitude que ce monde n'était rien, même pas à conquérir, que ce qui importait n'était pas de réussir mais d'être quelque part avec du noir en halo autour de soi, dans le mince filet de lumière avec des cris déchirant l'intérieur qu'on pouvait faire sortir. Et ça pouvait être beau, rageur, désespéré. Ça venait d'un passé transformé, électrisé à travers Leadbelly, Freddie King, Albert King, Buddy Guy, John Lee Hooker, Muddy Waters. Ça remontait plus loin encore. William Harris par exemple, en 1928. Well, did you ever wake up, chantait William Harris en 1928, with them bullfrogs on your mind... T'es-tu déjà réveillé avec ces crapauds-buffles à l'esprit ? William Harris dont on ne sait rien sinon qu'il a enregistré neuf blues. William Harris qu'on a catégorisé, à cause de son jeu d'accompagnement rythmique, comme un produit du delta du Mississippi, bien qu'il soit peut-être d'ailleurs. Le lieu de son premier enregistrement est Birmingham en Alabama, le 18 juillet 1927.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique