• Jérôme Meizoz, Le Rapport Amar (Zoé)

     Livre singulier. Un roman qui se présente comme le rapport d'un institut criminologique adressé au procureur cantonal en vue d'un procès. Qui fait de larges places à des témoignages oraux, des articles, des lettres et le journal de l'assassin. Tout un patchwork qui tourne autour de la rencontre entre langue écrite et orale, entre le  français et le patois, entre le portugais et les langues africaines au Brésil, qui parle de leur rapport dans le candomblé, un rite d'initiation et de possession  où les jeunes Noires de Bahia retrouvent les dieux du continent noir (les orixa) et la langue originelle.
    Dans ce contexte, un chercheur à l'université lémanique (Laboratoire de Genèse des langues), lie une relation avec une jeune anthropologue brésilienne. Une relation qui tourne vite au sado-masochisme, puis à la mort de la jeune femme dont on retrouve le cadavre mutilé dans un motel, après un rituel barbare, voire cannibale, dont la solution se trouve dans les obsessions universitaires du chercheur.
    Ce n'est pourtant pas un polar. Ni un essai (malgré les pages abondantes qui relèvent de ce genre). Ni un roman psychologique. Quoi alors ? Une curiosité littéraire.
    On y reviendra. J'ai posé quelques questions là-dessus à Jérôme Meizoz. Les réponses ici bientôt.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :