• Jean Winiger et la lune



                                      Girodet:  Endymion baigné par la lune 
     
    C'est Jean Winiger qui m'a conseillé de lire ça. Jean Winiger, l'écrivain, pas l'acteur (ils sont deux, des homonymes). Celui qui a écrit ce magnifique roman : Les poupées du froid. (On y reviendra.) Mon plus vieil ami en littérature. Nous avions publié notre premier livre ensemble. Un roman épistolaire écrit, selon la formule qu'a fréquemment utilisée la presse, « à quatre mains ».
    Je n'ai jamais vraiment compris ce que les journalistes entendaient par là. Deux mains chacun sur le clavier de l'ordinateur ? Mais Jean est toujours resté obstinément fidèle à la plume. Enfin, il veut se mettre à l'informatique, il fait des serments, il demande des conseils. Il m'a même promis de passer voir ce blog. Jean, si tu lis ces lignes, c'est que tu es sur internet. Oui, tu y es arrivé ! Tu as réussi !
    Enfin, à quatre, trois ou deux mains, ça s'appelle Les épanchements indélicats. Winiger y a mis beaucoup du sien, je le reconnais. Le livre est actuellement épuisé. Notre entrée en littérature (1989). Ça s'était bien passé. Presse, télévision. Reprise dans L'anthologie du coït faite par Matthias et Jean-Jacques Pauvert. Ça avait été un joli petit succès. On avait vécu ça ensemble. C'était bien.
    Bref, c'est Jean Winiger qui m'a conseillé de lire La trilogie Lloyd Hopkins de James Ellroy. On parlait de romans noirs, on échangeait nos points de vue. Je me suis précipité sur le premier tome, Lune sanglante. Pour me rendre compte après 200 pages qu'en fait, je le relisais. On ne peut pas se souvenir de tout, n'est-ce pas ? Je devais être dans la lune. Enfin, je vous en reparle quand même un de ces jours. Ça en vaut la peine.


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :