• Jean-Louis Kuffer, Riches Heures (Blog-Notes 2005-2008)

    Jean-Louis KufferJean-Louis Kuffer est un des écrivains qui se sont saisis vite d'internet comme support nouveau, qui l'ont interrogé et pratiqué, ont introduit la littérature sur le web et ont trouvé grâce à lui des nouvelles manières de dire. Il y a d'autres auteurs dans le coup, dont le plus connu est François Bon.
    A la demande de Jean-Michel Olivier, directeur de la collection Poche suisse à L'Age d'Homme, Kuffer publie donc aujourd'hui ses Riches Heures (Blog-Notes 2005-2008), qui rassemble une partie de ses Carnets de JLK, blog littéraire ouvert en 2005.
    On pourrait se demander - et je me suis demandé - à quoi ça rime de publier les extraits d'un blog alors que sa spécificité est justement d'être sur le web comme un grand rouleau éphémère, que c'est cet espèce d'environnement qui lui donne sa forme et qui crée un autre genre: textes courts, rapidement saisissables, etc.
    Eh bien la lecture du livre de Kuffer apporte une réponse claire. Oui, la publication en livre change la manière de lire, et jusqu'au sens des textes.
    D'abord parce qu'on ne lit pas à la même vitesse sur écran ou sur papier (en ce qui me concerne en tout cas). Alors que je cours sur l'écran, je ralentis dans le bouquin.
    Ensuite parce que l'environnement change quelque chose. On se retrouve devant un livre, objet un peu sacré, qui dit: attention, ce que vous voyez ici a de la valeur, ça a coûté pour être publié, c'est relié à toute la littérature du monde.
    Enfin, en ce qui concerne les Riches Heures de Kuffer en tout cas, il y a une sélection. L'agencement du choix s'oppose au hasard du blog, dont les articles sont jeté l'un sur l'autre, aux humeurs qui président souvent à la disposition des textes ou à leur lecture à travers les hyperliens ou les moteurs de recherche. Ici c'est construit. C'est organisé. C'est une œuvre, le bouquin, et plus une suite de textes courts, lesquels avaient déjà une valeur en soi, mais qui en trouvent une autre, supérieure, agencés qu'ils sont dans une construction à laquelle le volume donne un aspect définitif et clos qui s'oppose à l'infini déroulement du blog.
    Intérêt, donc. Constant et varié, à cause des sujets aussi. On connaît la boulimie de lecture de JLK, son amour des livres et des auteurs, son besoin vital d'écrire. Dans ses recensions, ses critiques, ses réflexions, son journal quotidien, ses textes de création, il attrape la vie avec une générosité gourmande et inquiète, dans une écriture qui saisit la réalité multiforme actuelle. Ce blog n'est pas quelque chose d'accessoire, pour lui, on le sent: c'est une partie de l'œuvre globale qu'il crée quotidiennement.

    Jean-Louis Kuffer, Riches Heures (Blog-Notes 2005-2008), L'Age d'Homme, Poche suisse


  • Commentaires

    1
    JLK
    Lundi 4 Janvier 2010 à 18:47
    Firme JLK
    Merci, camarade, de parler si finement de mes Riches Heures, que j'ai hésité à sous-intituler Blog-notes. De fait, ce livre n'est en aucun cas un copié-collé de mon blog, même s'il doit beaucoup au type d'écriture stimulé par la forme blog. Mais le fonds est le même, qui découle de mes notes quotidiennes sous la forme de carnets, dont j'ai déjà publié l'équivalent de plus de 1000 pages. Merci de ton attention aux blogs des autres, bien supérieure à la mienne. En attendant de lire ton prochain livre... Jls
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :