• J.-M. Coetzee, Le Maître de Pétersbourg

    Coetzee, Le Maître de PétersbourgEt puis, toujours en ce qui concerne mes lectures de vacances, il y a des livres que je n'ai pas finis. Par exemple Le Maître de Pétersbourg. Un roman de Coetzee, cet écrivain que j'apprécie pourtant beaucoup (voir ici et ).
    Dans Le Maître de Pétersbourg, il s'agit d'Histoire. De la grande Histoire mêlée à l'histoire littéraire.
    Le personnage principal est un peu malpropre, sentimental, faible, repoussant. Il s'agit de Dostoïevski exilé qui revient à Pétersbourg parce que son beau-fils Pavel, un nihiliste, vient de mourir suite à ce qui est peut-être un accident, peut-être un suicide, peut-être un meurtre. L'écrivain russe s'installe dans la chambre de Pavel et tourne autour de la logeuse...
    Je ne peux pas vous en dire plus, ce roman m'a franchement repoussé.
    Peut-être parce que je n'ai pas du tout apprécié cette image veule de Dostoïevski qui y est présentée d'emblée...

    J.-M. Coetzee, Le Maître de Pétersbourg, Seuil.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :