• En attendant...

      Une esthétique, une chorégraphie, une vision du monde :



                       le printemps 1978 - michel fugain et le big bazar


  • Commentaires

    1
    jo
    Dimanche 29 Mars 2009 à 13:48
    bazar
    Un coiffeur et un costumier, aussi...
    2
    grant
    Lundi 30 Mars 2009 à 09:17
    esthétique
    oui ce sont de petits bijoux comme ça qui nous redonnent tout l'esprit d'une époque, en même temps niaise et joyeuse dans ce cas, avec l'esprit festif hippie dévoyé et transformé et devenu une simple farce pour bals de campagne, quand l'idéal n'est plus là, qu'il ne s'agit plus de changer le monde mais simplement de s'amuser...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :