• Elèves respectueux

    Souvenir de Jules Vallès, dans L'insurgé (1886). Sur lui et son père (dont il parle sous le nom de Vingtras).Punition scolaire
     « Un jour, quand j'avais dix ans, alors que le père était pion et avait obtenu que son fils travaillât, à ses côtés, dans la chambrée des grands, un élève irrita M. Vingtras, qui leva la main et effleura le visage de l'écolier insolent.
    « Le frère de cet écolier, solide, fort, déjà moustachu, qui se préparait à la Forestière, sauta par-dessus la table, et vint, à son tour, frapper le maître d'études, et le bouscula et le battit. [...] Le proviseur s'émut, et des excuses furent faites, en plein réfectoire. - Mon père pleurait. »
    Une preuve encore que tout fout le camp. Au moins, à l'époque, les élèves avaient du respect !


  • Commentaires

    1
    Mercredi 5 Septembre 2007 à 12:14
    Vilains
    J'ai bien noté que ce vilain était moustachu. Sur mon blog, tous les vilains ont au moins une fois la lettre O dans leur nom...
    2
    Jeudi 6 Septembre 2007 à 10:44
    0 Mauricette,
    vous n'êtes pas une vilaine, vous!
    3
    ateka
    Jeudi 6 Septembre 2007 à 11:11
    moustachus
    en l'occurence, 2 vilains sont moustachus ici: celui qui bat Vingtras et celui de l'illustration: un élève et un maître d'école. C'est une preuve supplémentaire. Et pensez au petit moustachu de la deuxième guerre mondiale...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :