• Eduardo Mendoza, Le mystère de la crypte ensorcelée.

    Ce polar barcelonais a pour caractéristique que l'enquêteur-narrateur soit un fou au discours exagérément classique.

    D’où un décalage brusque assez comique entre les faits et leur description.

    C'est léger et vite lu. Deux heures agréables.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :