• Du genre de La Métamorphose

    Question d'un lecteur. (Un de mes élèves, sans doute. Nous étudions le texte en classe. D'où les commentaires, je suppose) La Métamorphose est-il un récit fantastique ? Non. Définitivement. Sans aucun doute. Vous voulez me taquiner ? Mais je vous l'ai expliqué, petit coquinou !
    Pourquoi ? Je répète. On est attentif. La transformation initiale ne respecte pas les lois du genre. Le fantastique doit préparer le lecteur gentiment, lui fournir des indices, progresser petit à petit, avant qu'un fait inconcevable ne se produise. Et alors, on s'interroge, on hésite. Est-ce que c'est possible ou non ?
    Kafka, au contraire, nous met devant une évidence. Il ne la prépare pas et le lecteur ne se demande pas si cet extraordinaire est possible. Il accepte tout de suite que Gregor soit transformé en cafard (comme Gregor lui-même, d'ailleurs).
    kafka métamorphosePuis tout de suite après, l'esthétique de La Métamorphose devient quasiment naturaliste. C'est en quelque sorte une étude à la Goncourt ou à la Zola. Il y avait une famille normale. Puis des « 
    modifications des circonstances et des milieux » (Zola).
    Et la question :
    comment peut réagir cette famille lorsqu'un de ses membres devient un monstre - quel que soit le sens qu'on donne à ce mot ?
    On a parfois prétendu que la transformation de Gregor était symbolique et le récit allégorique. Ça a donné lieu à de nombreuses interprétations, toutes plus amusantes les unes que les autres.
    En réalité, si on veut vraiment classer le texte dans un genre littéraire, La Métamorphose serait, disons, un récit surnaturel. Avec des oscillations narratives vertigineuses entre un narrateur froid et  le récit intérieur de l'insecte.
    C'est en lui que se réfugient l'humanité, l'esprit, l'âme, les sentiments. Paradoxal. Du côté de la famille, il n'y a plus que de la chair, du conformisme et des traditions. La confrontation entre ces deux mondes est servie par un humour noir irrésistible et des descriptions de gesticulations des personnages qui prédisent le dessin animé. Et des thèmes chers au XXème siècle. La haine de l'autre, le dégoût de la famille, la tentation de l'enfermement, la faute et la condamnation.
    Allez, on travaille tout ça à la maison !

  • Commentaires

    1
    phil
    Jeudi 1er Mars 2007 à 16:23
    très prof,
    bravo.
    2
    Jeudi 1er Mars 2007 à 18:11
    Que voulez-vous,
    on ne se refait pas...
    3
    stoire
    Dimanche 4 Mars 2007 à 11:44
    Samsa
    SAMSA = KAFKA. Les A. Le redoublement des S et K... Kafka parle de lui-même.
    4
    Dimanche 4 Mars 2007 à 12:18
    Là,
    manifestement, ce n'est pas un élève. (Voir les commentaires de La métamorphose.) Vous avez raison et tort, Stoire: on ne parle que de soi mais Kafka raconte une histoire.
    5
    Kate
    Lundi 5 Mars 2007 à 10:43
    Journal
    Vous ne connaissez manifestement pas le Journal de Kafka. (Voyez mon commentaire du 22.12.)
    6
    Lundi 5 Mars 2007 à 11:20
    surnatustique !
    Curieux, curieux... Imaginer une catégorie "récit surnaturel" pour exclure La métamorphose de la littérature fantastique... Je n'en vois pas trop la nécessité ? A moins d'avoir une telle aversion pour le genre en question qu'on n'ait pas envie d'y laisser un chef d'œuvre pareil... Car c'est un chef d'œuvre, non ?
    7
    Lundi 5 Mars 2007 à 11:21
    surnatustique !
    Pour laisser un commentaire ici,faut vraiment avoir envie !
    8
    Lundi 5 Mars 2007 à 11:41
    surnaturel
    Alors, disons, Denis, un récit merveilleux. Si l'on convient (moi ça m'est égal, mais ça se fait académiquement) que le fantastique suit des règles que ne respecte La Métamorphose.
    9
    Lundi 5 Mars 2007 à 13:07
    Mais
    effectivement, c'est un chef-d'oeuvre.
    10
    Jeudi 15 Mai 2008 à 13:53
    kafka
    moi je pensais que c'etait une recit de science fiction est-ce que c'est cela ??
    11
    Jeudi 15 Mai 2008 à 14:30
    sf
    Non. "La science-fiction (ou SF) est un genre littéraire et cinématographique qui fait des hypothèses sur ce que pourrait être le futur et/ou les univers inconnus (planètes éloignées, mondes parallèles , etc.), en partant des connaissances actuelles (scientifiques, technologiques, ethnologiques, etc.). Il est parfois confondu, à tort, avec le fantastique , genre qui inclut une dimension d'inexplicable, ou avec la fantasy , qui parle de mondes magiques." (Wikipédia)
    12
    crecre
    Mercredi 15 Octobre 2008 à 09:43
    récit
    nous avons étudié ce livre en classe donc nous l'avons tous lu et nous en tirons tous la même chose : simplement soporiphique ! bizarre...
    13
    Mardi 10 Février 2009 à 20:31
    kafka
    felicitation.
    14
    Mardi 10 Février 2009 à 20:32
    kafka
    felicitation.
    15
    Steph
    Samedi 31 Octobre 2009 à 14:43
    ...
    Bonjours je voulais savoir pourquoi l'incipit de la Metamorphose de KAFKA montre que c'est fantastique ? Quelles sont les indices qui le montre ?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :