• Casanova et les Hanovriennes

    Giacomo CasanovaCasanova, après l’affaire de la Charpillon, se rattrape vite. A peine sorti des griffes de cette fille, il réduit à la prostitution de jeunes Hanovriennes, laissées seules par leur mère qui doit aller en prison pour dettes.

    Jetées à la rue, mourant de faim, elles le supplient de les aider. Le marché qu’il leur met dans les mains est simple. Elles ne veulent pas coucher avec lui? Elles n'auront rien.

    Profitant de leur détresse, il finit par atteindre son but et donne ponctuellement à chaque sœur 20 guinées après chaque nuit qu'elle a passée avec lui.

    Et très satisfait de sa conduite, il tire même une morale de cette histoire: son erreur avec la Charpillon, dit-il, est de l'avoir payée avant


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :