• Aspects de Drumont

       Jugement dernier, par Hyeronimus Bosch
    Ce soir, pendant le dîner, Drumont, en nous demandant à chacun trois francs pour son entreprise du dégraissage de la finance, s'écrie :
    « Oh ! si quelqu'un pouvait souscrire pour 50 000 francs...
    - Eh bien, qu'est-ce que vous vous payeriez ?
    - Une émeute contre les Juifs... Oui, après quelques jours d'échauffement de la population, par une journée fiévreuse, un rendez-vous place de la Concorde. Et de là, rue Saint-Honoré, et cassage de carreaux et enfonçage de portes, et si par hasard un Alphonse de Rothschild se trouvait pris... vous comprenez ! »
    Et le reste de la soirée, Drumont le passe à demander enfantinement à Daudet et à sa femme des notes sur les cris des petits oiseaux pour fabriquer un morceau de nature dans son prochain livre.
                                                                                         Le Journal des Goncourt
                                                                                        Samedi 14 septembre 1889


  • Commentaires

    1
    agnès
    Dimanche 17 Février 2008 à 09:15
    la bêtise
    La bêtise est malheureusement harmonieusement partagée, voir le journal des Goncourt au 30 mars 1866, quatrième paragraphe.
    2
    Antoine
    Dimanche 2 Mars 2008 à 09:55
    La bètise 2
    Aspect de Drumont ? Vous n'avez pas lue Drumont je suppose ? Et vous ne connaissez pas non plus son caractère...On ne peux juger quelqu'un par quelques citations, que diriez vous de marx ou de Spinoza si on citait les propos qu'ils tiennent sur les juifs ?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :