• Antonin Moeri, suite


    Voici la suite de l'article sur Antonin Moeri. Où on va le voir rencontrer un grand écrivain et un grand éditeur. Résumé du chapitre précédent : notre auteur jeune a fait le comédien. Il a du succès. Pourtant, il décide d'arrêter le théâtre. Pourquoi ? 
     

    L'expérience lui a fait comprendre que s'exhiber n'est pas son fort. Lui est plutôt voyeur. Une rencontre essentielle le convainc d'un choix déjà presque fait : Peter Handke, à qui il a envoyé sa traduction personnelle de Les gens déraisonnables sont en voie d'extinction, lui fixe rendez-vous à la terrasse du Café Apollinaire, à Paris. Il perçoit le moment de désarroi que connaît Moeri et l'interroge longuement. Vient le verdict : « Il faut, dit-il, faire le métier dans lequel vous vous sentez le mieux.C'est décidé. Moeri a traduit des textes allemands, il lit Proust, il sera écrivain. Il collecte déjà sur ses carnets des personnages, des silhouettes, des situations, des notes. Reste la mise en forme.
    Une longue période d'essais commence. En 1986, Moeri envoie son         Peter Handke
    premier livre à Jérôme Lindon, des Editions de Minuit, qui l'apprécie mais lui fait énormément de remarques. Au début, Moeri joue le jeu, il corrige. Mais au deuxième ou troisième envoi, il trouve que ça commence à devenir fade : on lui demande de supprimer les termes romands, argotiques ou grossier pour atteindre le style minimal qui est dans l'esprit de la maison. Il donne finalement son manuscrit à Georges Haldas, un voisin. Enthousiasmé, celui-ci le fait sortir dans le mois qui suit à L'Age d'Homme.
    Suit L'île intérieure, une année plus tard. Puis Les yeux safran, un roman plus grave dans le discours absurde, délirant et cocasse de Moeri. 

    Et on parlera des Yeux safran dans quelques jours.


  • Commentaires

    1
    Jeudi 8 Mars 2007 à 10:08
    Homo bagnolus
    La moto se situe dans une tout autre dimension: 1)Elle échapppe au ridicule de la bagnole qui en définitive empêche de se mouvoir; 2)Elle permet encore la confrontation de l'homme et de la nature (parfois bucolique entre pins et lavandes, parfois apocalyptique dans un col sous la neige); 3)Elle a soudé les preux qui les conduisent dans une noble fraternité; 4) Comme j'aurais encore une dizaine de points, je m'arrête ici pour ne pas trop monopoliser ton espace commentaires!
    2
    Vendredi 9 Mars 2007 à 09:29
    hasard ou destin?
    Quand j'ai lu ton commentaire, il y avait, juste au-dessus, une publicité google pour le salon de l'auto. Comme quoi...
    3
    killian biston
    Mercredi 11 Novembre 2009 à 12:40
    salut
    a mon prof de francais et maitenant on sais que vous fumer arreter de fumer sais mauvais por votre santée et on na envie de vous garder au moins tout l' année
    4
    killian biston
    Mercredi 11 Novembre 2009 à 12:41
    salut
    a mon prof de francais et maitenant on sais que vous fumer arreter de fumer sais mauvais por votre santée et on na envie de vous garder au moins tout l\' année
    5
    antonin
    Vendredi 20 Novembre 2009 à 15:32
    fumer
    Ne t'en fais pas Killian, j'ai définitivement abandonné la fumée. Je toussais trop le matin. Je me sens beaucoup mieux. Je ressens un plaisir encore plus vif à vous retrouver chaque matin pour améliorer votre orthographe.
    6
    Thanos
    Mardi 24 Juillet à 19:08
    You need to visit here and save to all setting in windows require the batter work in the system so see the help windows 10 upgrade setting and install the latest version for all working way i am here for given you this update thanks.
    7
    Ramendra
    Samedi 1er Septembre à 06:54

    Thank you for such a well written article. It’s full of insightful information and entertaining descriptions. Your point of view is the best among many. Satta Matka

    8
    steve
    Samedi 6 Octobre à 19:35

    This is a massive sort of information about the technology here as I Pay Someone To Do Your Coursework to get the prices listed in my paper work which helps me remember the gadgets name.

    9
    Mardi 30 Octobre à 06:54

    thank you for sharing the valuable website.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :