• Anarchismes

    Peut-être un petit bilan après le remue-ménage sur l'anarchisme de droite, introduit par des questions sur C.-F. Ramuz. D'abord étymologique.
    Anarchisme. Anarcia. Anarkhê. Sans principe.
    Ce qui définit tous les anarchistes, c'est donc évidemment leur goût pour la liberté individuelle. Contre toute autorité. Celle de l'Etat d'abord, évidemment, la plus coercitive. Mais aussi les autres. Institutions, idées générales, systèmes, religions, opinions publiques, etc. Détruisez tout ça !
    Bien.
    Il y a ensuite un problème, que relève Jean Romain dans un commentaire.
    Qu'est-ce qui va réguler les relations entre individus s'il n'y a plus d'Etat ?
    Et là, la galaxie commence. Anarchistes spontanéistes, qui croient à un ordre naturel, dans la ligne de Rousseau. Anarchistes individualistes qui se basent sur l'autonomie individuelle et l'association (Stirner). Anarchistes fédéralistes de Proudhon. Anarchistes socialistes, qui visent une gestion collective égalitaire de la société (Bakounine). Anarcho-syndicalistes d'Emile Pouget. Anarchistes communistes (Kropotkine, Malatesta). Ça, ce sont les courants historiques. Les plus connus. Les mieux organisés. Les plus actifs. Mais, on l'a vu, il y en a d'autres.

    Anarchistes de droite qui prônent une société aristocratique. Anarchistes chrétiens (Tolstoï). Anarcho-capitalistes. Anarchistes verts (Elisée Reclus). Et autres anarchistes insurrectionnels, anarcho-punks, anarchistes queer, anarcho-transhumanistes et crypto-anarchistes.

    Ouf ! C'est déjà compliqué. Mais ce n'est pas fini, évidemment. Car ces mouvements s'excluent à qui mieux-mieux et une chatte y perdrait ses petits.

    Conclusions ? Conclusion : après ce tour d'horizon des mille et une recettes qui vous valent à coup sûr les honneurs des gazettes (encore un anar...), j'aimerais me réapproprier un commentaire.

    Une formule heureuse de Constantin Copronyme. Je déforme son énoncé et sa pensée, j'espère qu'il ne m'en voudra pas.
    Peut-être quand même que, effectivement, les anarchistes en général sont au reste des hommes ce que les verbes du 3e groupe sont à la grammaire.

  • Commentaires

    1
    a.r.cane
    Lundi 7 Mai 2007 à 10:20
    Personnellement
    Et vous, vous etes quoi?
    2
    Lundi 7 Mai 2007 à 11:22
    Défectifs
    Pour continuer de filer la métaphore... Si les anarchistes en général sont au reste des hommes ce que les verbes du 3e groupe sont à la grammaire. Alors les anars de droite sont les verbes défectifs et impersonnels, seoir (grand et malséant), challoir (peu m'en chaut), falloir (faut-x- pas), pleuvoir, paître (envoyer) et pour finir gésir.
    3
    leont
    Lundi 7 Mai 2007 à 14:46
    pas mal
    pas mal comme nom pour un collectif : "3eme groupe" !!! ;-) L'anarchie est l apogée de la civilisation
    4
    Lundi 7 Mai 2007 à 22:22
    Verbes,
    Juste, Joël. Beau nom de collectif aussi, d'ailleurs, que "défectifs et impersonnels".
    5
    Mardi 8 Mai 2007 à 13:49
    Quoi qu'il en soit
    Il ne faut pas confondre un canard cheap de droite avec un anarchiste de droite. ça n'a rien mais alors rien à voir...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :