• Martin AmisChien Jaune serait, paraît-il, un Martin Amis raté. Certains lui ont reproché d'avoir utilisé du vieux matériel et d'avoir bâti une intrigue mal foutue.

    Il y a un peu de ça. On suit quatre veines. Un acteur, écrivain et musicien, nommé par la presse l'artiste universel, se fait violemment agresser, subit un traumatisme cérébral qui change sa personnalité et le rend violent. Il part à la recherche de ses agresseurs. C'est une histoire liée à son passé, et plus particulièrement à son père, un ancien gangster.

    D'autre part, un journaliste de tabloïd qui prône la vulgarité et la branlette construit des mises en scènes malsaines qui impliquent un footballeur déchu, interviewe de stars du porno et cherche l'âme sœur.

    Il y a aussi une histoire noble. Le roi s'appelle Henry IX et affronte un scandale concernant sa fille adolescente, Victoria, dont une vidéo dénudée menace d'apparaître. Ça conduit tout droit à la fin de la monarchie.

    Enfin, un avion transportant un cercueil subit toutes les avanies d'un film catastrophe.

    Tout est censé se nouer à la fin. Eh bien, ça se noue mal. Les critiques en général reprochent à Amis de ne pas savoir réussir ses conclusions. C'est sans doute vrai.

    Malgré tout, le livre est excellent. Le point de vue, le cynisme, l'humour, le style...


    2 commentaires