• "Des taxes universitaires à 8000 francs?

    Le secrétaire d’Etat Mauro Dell’Ambrogio propose d’augmenter les tarifs d’inscription pour désengorger les auditoires. [...] Le montant, quatre fois plus élevé que ceux prélevés aujourd’hui par la plupart des hautes écoles, paraît «justifiable» aux yeux de Mauro Dell’Ambrogio, secrétaire d’Etat à la formation et à la recherche..."

                                         Journal Le Temps, 21.12.2010 (voir ici)


    3 commentaires