• Ceux qui connaissent la haute montagne reconnaitront les ambiances: glaciers, rocs, neige, chalets d'altitude, froid glacial. Les spécialistes identifieront également un hospice célèbre dans le monde entier grâce à ses chanoines et à ses chiens Saint-Bernard. Gwénaëlle Kempter, qui, dans sa courte biographie, se déclare « valaisanne de cœur et de sang » utilise en effet les décors des vallées qu'elle apprécie pour son roman, Le Maître-Loup.
    Mais c'est un décor à la puissance dix. Son roman se passe dans le futur. La nature s'est détraquée par la faute des hommes, la planète au lieu de se réchauffer se refroidit, une mort noire a envahi les plaines et quelques survivants errent en altitude, pillant les maisons des villages déserts, vagabondant pour échapper aux prédateurs, chassant.
    Plus que de science-fiction, Le Maître-Loup est un roman d'aventure. Son héros en est un. Un vrai. Un dur, mâle, viril, en même temps endurci et généreux, meneur d'hommes quoique solitaire, séducteur quoique se suffisant à lui-même. Quelques péripéties lui arrivent dans cette ambiance de fin du monde qui voit les glaciers envahir peu à peu le monde et les hommes disparaître définitivement.
    Elles sont en fait assez minces, mais Gwénaëlle Kempter utilise toutes les recettes narratives pour donner du suspense à ce texte bien écrit, contrôlé, mesuré, évocateur.

    Gwénaëlle Kempter, Le Maître-Loup, Plaisir de lire, Collection frisson


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires