•  2007 en Valais? Une floraison rapide, beaucoup de soleil au printemps, puis un été pluvieux. Ce qui a été la cause d'une maturation lente du raisin, laquelle a duré 120 jours. Presque un record.
    On a donc des vins puissants, concentrés, de bonne teneur. C'est ce qui ressort de la dégustation d'hier. Les vins de Georges Emery. Pour les blancs, fendant, arvine, païen, johannisberg (une nouveauté dans sa carte). Dôle, pinots noirs, violine (assemblage) pour les rouges. Et la perle d'or, un surmaturé. Que du plaisir.
    Moi, je suis très amateur de blancs. Les quatre que Georges propose sont excellents. Dans les rouges, j'ai particulièrement apprécié la dôle, petits fruits épicés et légers tanins, le pinot noir en barrique pris dans des vieux parchets schisteux-calcaire et la violine, rustique et sauvage. Et puis la perle d'or, pour les becs à miel. Un vin de dessert qui tient ses promesses.

    Georges Emery, plat de Valençon 20, 3978 Flanthey, 078 809 29 61, georges.emery@sunrise.ch


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires