• La marche a des vertus physiques et psychiques. Remise en forme, oxygénation, raffermissement, etc. On connaît ça. M<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>ais en plus, elle détruit définitivement les petits soucis qui nous accablent.
    Pas tout de suite. Quand je recommence à me promener dans les beaux jours, je suis toujours étonné de constater que les préoccupations fastidieuses remontent, m'occupent, tournent dans ma tête.
    La machine à laver qui est tombée en panne, une connaissance qui semble nous battre froid, un ennui professionnel. Ça rumine. C'est en train d'évacuer la place.
    Et bientôt, les préoccupations font place nette. Disparues définitivement. Les problèmes sont résolus. L'esprit est clair, fertile, tout occupé désormais non plus du passé encombrant avec ses petits cailloux pointus, mais du présent, de la vue, de la respiration, du pas, et encore de l'avenir pour lequel on fait des projets fertiles.
    Projets littéraires pour moi. Je trouve des scènes à écrire, je compose des phrases. Je pense à écrire mes points de vue sur la marche pour ce blog. C'est délicieux.
    Il paraît qu'en plus, d'après certains de mes amis, la randonnée est une activité spirituelle. Qu'elle ouvre sur le zen, la mystique, l'univers. Des choses comme ça.
    Bon, il faut y croire. Mais essayez-la plutôt que le cilice et la discipline. Non seulement vous allez aussi souffrir un peu si vous le désirez mais en plus, vous y trouverez des choses à manger.


    3 commentaires